Conséquences de la Méningite

LES SEQUELLES DANS 30 % dES CAS

Les Séquelles, quel coût ?


A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la méningitele collectif d’associations de patients «ensemble contre la méningite» a présenté les résultats de l’étude « la méningite à quel coût ? », première étude française visant à mesurer et évaluer les coûts des séquelles graves de la méningite à méningocoque.

En introduction de cette conférence à Paris, Jimmy Voisine, Président de Méningites France Association Audrey et Patricia Merhant-Sorel, Présidente de notre association Petit Ange se sont présentés, tour à tour, en expliquant le rôle du collectif  "Ensemble Contre La Méningite" en France. 

Le Dr Muhamed TAHA, Responsable du Centre National de référence des méningocoques à l'Institut Pasteur, a développé l'actualité sur les infections invasives à méningocoque en France. Il a aussi rappelé les vaccins disponilbles ainsi que leurs recommandations. 


Le Dr Catherine WEIL OLIVIER, professeur de Pédiatrie de l' Université Paris VII a présenté les résultats de l'étude "la méningite en France, à quel coût ?" 

Les séquelles des patients touchés par la méningite pouvant avoir des conséquences diverses impactant toute l’existence et le quotidien de la victime et de sa famille, 18 experts français ont accepté de participer bénévolement à cette étude pharmaco-économique menée sur le modèle anglo-saxon de la Meningitis Research Foundation.
Les coûts de deux cas fictifs d’enfants atteints de méningite grave ont été imaginés :

  • Paul, hospitalisé à l’âge de 6 ans et amputé des deux jambes
  •  Anna, ayant subi dès l’âge de 3 ans suite à une méningite grave, des complications cérébrales irréversibles.

Les résultats de cette étude ont été présentés à l’ISPOR (International Society For Pharmacoeconomics and Outcomes Research) fin 2013. L’étude présente les coûts totaux et prend également en compte la part prise en charge par chaque acteur financeur en France, à savoir l’Assurance maladie, la famille du patient et/ou son assurance privée et les organismes publics.

Cette étude montre qu’un cas grave d’infection invasive à méningocoque avec :
Amputations des membres inférieurs et insuffisance rénale chronique peut coûter tout au long de la vie de la victime, jusqu’à 3,4 millions d’euros,
- Des séquelles neurologiques necessitant une institutionnalisation de la victime peut générer des coûts allant jusqu’à 4,6 millions.

« Enfin nous avons une validation économique reconnue de ce que nous imaginions au contact des familles dont les enfants sont porteurs de séquelles graves de méningite à méningocoque » énonce aujourd’hui Jimmy Voisine, président de Méningites France-Association Audrey.

Selon les cas étudiés, entre 100 et 400 000 euros pour toute une vie restent à la charge des familles ou de leurs assurances privées.

Ces chiffres soulignent une nouvelle fois la nécessité de tout faire pour lutter contre cette maladie, potentiellement dévastatrice. Il faut poursuivre les efforts d’information et de prévention, en encourageant notamment la vaccination.

Etude : Méningite, à quel coût ?


Nous appelons aussi les Pouvoirs Publics à une meilleure prise en charge des familles. 
N’oublions pas que plusieurs personnes en France sont concernées par les méningites, tous les jours.

 ensemble CONTRE la méningite


  HANDICAP 

UN COUT ELEVE 
POUR LA COLLECTIVITE 
ET LES FAMILLES

Le collectif d’associations
 «ensemble contre la méningite»
a présenté en avril 2014 
les résultats de la première étude française
visant à évaluer les coûts des séquelles graves de la méningite à méningocoque

LA MENINGITE
à quel coût ?