Communiqués de Presse

  " non, ça n'arrive pas qu'aux autres ! "  


"Je n'ai pas su reconnaître les signes de gravité de la méningite qui a emporté ma fille Gwendoline 4 ans en janvier 2003. Aujourd'hui, je le pourrais parce que j'ai entendu des dizaines de parents me raconter leur histoire.

Elles ne se ressemblent guère et pourtant ... les symptômes n’arrivent pas tous dans le même ordre, même si au final, ils sont tous là. 

On pense d’abord à une rhinopharyngite,une bronchite, une grippe, une gastroentérite, des maladies fréquentes chez les petits.
On voit bien qu’il se passe quelque chose d’anormal, qu’il n’est pas comme d’habitude. Peut-être ai-je perdu du temps parce que je n’ai pas voulu paniquer. La fièvre ne tombe pas, malgré le paracétamol, mais on se dit qu’il agira plus tard. 

Et puis quand la maladie se déclare la nuit, on se rassure en se disant que l’enfant dort. Mais c’est une grosse erreur. Il faut se fier à son instinct et à partir de là, agir vite

Patricia Merhant-­Sorel,
Présidente de l’Association Petit Ange - Ensemble Contre La Méningite
Co-fondtrice du collectif Français 

sAMEDI 7 OCTOBRE 2017 
Journée Nationale Contre la Méningite 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Gwendoline 4 ans était en parfaite santé, pourtant un jour, elle a croisé une bactérie mortelle qui l’a emportée en moins de 24h : la méningite à méningocoque B,

Aurélien 18 ans était étudiant à Lille, l’avenir s’ouvrait devant lui quand il a contracté une méningite à méningocoque C ; seul dans sa chambre, il n’a pas su reconnaître les symptômes de la méningite,
Edgar, Josh, Joris, Timothée, Mathys, Timothée, Agathe, Océane, Frédéric, Florian, Marion, Nathan, Anthony, Geoffrey et tant d’autres ....

À l’occasion de la Journée Nationale de la Méningite du 7 octobre 2017, l’association PETIT ANGE ENSEMBLE CONTRE LA MENINGITE Rappelle que “NON, ça n’arrive pas qu’aux autres “


DES PARENTS FACE À UNE MALADIE QUI A TUÉ LEUR ENFANT EN 24H ...


« Ce jour-là, Je voyais bien qu’il se passait quelque chose d’anormal, que ma fille n’était pas comme d’habitude... La fièvre ne tombait pas malgré le paracétamol. Je me suis dit qu’il fallait attendre, c’était la nuit. Gwendoline dormait, je me rassurais ... Mais c’était une grosse erreur. SI j’avais su ..... Il faut toujours se fier à son instinct et agir vite ! Les parents sont les premiers médecins de leur enfant. »
Patricia, maman de Gwendoline, foudroyée par une méningite.
Si le germe atteint l’ensemble de l’organisme, un choc septique se produit : les toxines provoquent une insuffisance générale de la circulation du sang et le corps n’est plus correctement irrigué, ce qui provoque une défaillance des organes et finalement le décès.


LA MENINGITE, C’EST FOUROYANT : MAIS ON PEUT L’EVITER !


L’action de l’association petit ange ensemble contre la méningite porte essentiellement sur la prévention et la diffusion des connaissances sur les méningites bactériennes car elles sont les plus graves et les plus mortelles. Elles sont causes par plusieurs types de bactéries : haemophilus influenza b, streptocoques, pneumocoques, méningocoques
- 1 personne sur 10 est touchée et meurt en France
- 1 survivant sur 5 à des séquelles lourdes invalidantes (amputation, surdité, atteintes cérébrales...)
Hélas, les personnes attendent d’être concernées pour s’informer...
La prévention passe aussi par la vaccination
L’association petit ange ensemble contre la méningite agit contre cette maladie et insiste sur la nécessité de vacciner nos enfants et nos adolescents.
Sans attendre, nous proposons des actions pour informer l’ensemble des familles, les jeunes étudiants mais aussi la formation des professionnels de santé.


ENSEMBLE CONTRE LA MÉNINGITE


Nous sommes persuadés de l’importance de la vaccination mais nous constatons le manque d’information positive auprès de la population. Nous saluons la décision des autorités pour rendre trois vaccins contre la méningite obligatoires (haemophilus influenza b, pneumocoques, méningocoque de type C) mais nous sommes surpris, voire inquiets que la vaccination contre la méningite à méningocoque de type B* (recommandée pour les populations exposées) ne soit toujours pas remboursée pour l’ensemble de la population.
*rappelons que la méningite à méningocoque B est la plus fréquente en France


www.associationpetitange.com


Contacts presse
Patricia Merhant-­­Sorel Présidente de l’association petit ange ensemble contre la méningite
associationpetitange.eclm@orange.fr