Manifestations, journée d'action

 Actions projets 2018 

CoMo Global members Conference 2018

En Mars 2018, l'association petit ange Ensemble contre la méningite est invitée à participer à la Conférence Mondiale de lutte contre la méningite à Singapour en Asie.

Nous sommes heureux de vous annoncer que nous participerons à la conférence mondiale de luttte contre la méningite qui aura lieue à Singapour au  "the Grand Singapore Mercure Roxy" .

C'est la 7 ème Conférence mondiale organisée par le CoMO. Une nouvelle occasion pour les membres du monde entier de se réunir, d'établir de nouveaux réseaux et de partager ses expériences. Il est attendu une cinquantaine de participants soit 18 pays.

 La Conférence débutera avec un cocktail de bienvenue et sera suivie de deux journées avec les ateliers pour le développement de nos associations respectives dans la lutte contre la méningite, des présentations diverses, des experts intervenants pour les sujets spécialisés et les projets du CoMO et des membres.

CoMO Member Conferences and Events

Friday 16 - Sunday 18 March 2018


 Actions 2017 

JOURNEE NATIONALE dE LUTTE CONTRE
LA MENINGITE 


En cette journée nationale de lutte contre la méningite, Laura Planchon et Renée Sim étaient présentes avec un stand lors du salon du livre à Presles dans le Val d' Oise. Elles présentaient leur livre "nos vies suspendues", témoignage d'une mère et d'une fille face à la méningite. 
Ce fut l'occasion de faire de belles rencontres, de parler prévention et de faire connaitre l'association Petit Ange eclm.

     OPERATION LES BOUCLES DU COEUR     

Holley Brooke avec la 

" Team Josh Petit Ange " 

et les magasins

 Carrefour MARKET 

Meximieux, Lagnieu et Ambérieu en Bugey dans l' Ain (01) 

L'équipe de bénévoles et les magasins Market se sont mobilisés pour soutenir l'association petit ange avec l'opération 

"LES BOUCLES DU COEUR" 


Merci de votre participation active : Aurélie, Marraine de Josh, Karen (sa tatie), Myriam (sa mamie), Marie, Véro., Coco et ses deux jumeaux Gabin et Louis, Stéphahie, sa fille Morgane et Armelle .... sans oublier Fanny, Valérie et Géraldine.  Holley Maman de Josh petit ange 

Merci à Mr Thierry Gallien Directeur du Carrefour Market Meximieux et à ses collèges et collaborateurs

3 Octobre 2017

      LES BOUCLES DU COEUR     

Opération les boucle du coeur

4-5 juin & 9-10 juin 2017
 

Notre équipe de bénévoles autour de Holley avec la "Team Josh Petit Ange" et les magasins Carrefour Market de Meximieux, Lagnieu et Ambérieu dans le département de l' Ain, se sont mobilisés pour soutenir l'association petit ange ensemble contre la méningite avec l'opération "Les boucles du coeur"

Au nom de Josh, notre petit ange disparu en novembre dernier, Holley sa maman, Aurélie sa marraine, Karen sa tatie, Myriam sa mamie, Marie, Véro., Coco et ses deux jumeaux Gabin et Louis (les deux meilleurs amis de Josh), Stéphanie et sa fille Morgane et Armelle se sont mobilisés pour la bonne cause. N'oublions pas Fanny, Valérie et Géraldine ...

Merci à Ô 1001 Délices qui a confectionné des brioches, gâteaux et qui soutient nos actions.

Juin 2017

   JOURNEE MONDIALE LE 24 AVRIL 2017  

 Actions 2016 

  ACTIONS 2016 A BRUXELLES 

Europe Africa Regional Conference - Brussels 2016
 
L'occasion de se retrouver autour d'une table pour parler de nos expériences, apporter nos idées et parler de notre combat de lutte contre la méningite dans notre pays.

(photo n° 1 de droite à gauche : Professeur Catherine Weill-Olivier, Cécile Péchaire et Patricia Merhant-Sorel de l'association petit ange ensemble contre la méningite & jimmy et Véronique Voisine de Méningites France Association Audrey)

   BRUXELLES - CONFERENCE EUROPE - AFRIQUE  

Europe Africa Regional Conference - Brussels 2016
  du vendredi 7 au dimanche 9 Octobre 2016

L'association Petit Ange Ensemble contre la Méningite participera à la conférence Europe - Afrique qui se tiendra à Bruxelles prochainement.

         REUNION AU PARLEMENT EUROPEEN       

Réunion à l'initiative du CoMO le 24 mai 2016  au Parlement Européen

" Vaccination tout au long d'une vie "

C'est un point de départ qui permettra d'avancer pour la protection de tous. 

Avec Cécile Péchaire Association petit ange ensemble contre la méningite France,  Chris Head, Président à la Confédération of Meningits Organisations (CoMO) UK   San Rosoman, marketing ans Admin Officer au CoMO et Daphné holt UK et       Eléna Moya, Vice Prédisdenta en Associatiòn Espanola contra la Meningitis - Espagne & co-ordinator Europe and Africa à Confederation og Meningitis Organisations (CoMO)


 Actions 2015 

  EXPOSITION ANNE GEDDES A NICE  


 " protégeons nos enfants, protégeons notre avenir "  

Dans le cadre de la tournée itinérante en France, une exposition de photographies originales réalisées par la grande photographe australienne des enfants

ANNE GEDDES

 avec le concours de la Fondation LENVAL pour enfants 

  ensemble CONTRE la méningite  

collectif d'associations françaises *

  CONFERENCE A NICE   


  ensemble CONTRE la méningite  

collectif d'associations de patients

AVEC

Mr Pradal Président de la Fondation Lenval

Mme Dejoannis Directrice des soins Fondation Lenval

Dr Haas Chef des Urgences Pédiatriques de Nice

Dr Amiel Conseillère municipale subdéléguée à la santé et

 à la prévention, ville de Nice

Mme Patricia Merhant-Sorel Co-Fondatrice du collectif

 "Ensemble contre la méningite" - Le Havre

Mme Valérie Barthe - Nice (témoignage maman)

& Ludivine sa fille


JOURNEE NATIONALE CONTRE
LA MENINGITE 

Une maladie qui tue en 24 heures ou qui handicape à vie :
la méningite, parlons-en


Audrey et Gwendoline, deux fillettes en parfaite santé, ont été emportées en 24 heures comme tant d’autres enfants en France et dans le monde par une méningite à méningocoque. Si l’issue de cette maladie fulgurante n’est pas toujours fatale, la méningite laisse des séquelles terribles chez 1 survivant sur 5. À l’occasion de la Journée Nationale de la Méningite du 3 octobre 2015, le Collectif « Ensemble contre la méningite », fondé notamment par les parents d’Audrey et Gwendoline, revient sur les conséquences possibles d’une maladie brutale dont on doit parler, surtout maintenant, alors que l’on entre dans la saison la plus propice à sa propagation !

Des parents face à la brutalité d'une maladie qui a tué leur enfant en 24 heures

« On voit bien qu'il se passe quelque chose d'anormal, que notre enfant n'est pas comme d'habitude… La fièvre ne tombe pas, malgré le paracétamol, mais on se dit qu'il agira plus tard. Et puis quand l'enfant dort, on se rassure… Mais c'est une grosse erreur. Il faut se fier à son instinct et agir vite ! » Patricia, maman de Gwendoline, tuée par une méningite.

« Ma fille Audrey est partie le matin à l'école et elle était en bonne santé. En fin de matinée, elle s'est plainte de fatigue et a demandé à voir l'infirmière qui était en charge de 17 établissements scolaires. Quand elle est rentrée, elle nous a parlé de ses symptômes. Nous avons pensé à une simple grippe mais avons appelé le médecin qui ne pouvait pas venir tout de suite. Pendant la nuit, Audrey est allée de plus en plus mal… Le lendemain, quand le médecin est venu, c'était trop tard : ma fille est morte dans l'ambulance. »
Jimmy, papa d'Audrey, tuée par une méningite

Si le germe du méningocoque atteint l'ensemble de l'organisme, un choc septique se produit : les toxines provoquent une insuffisance générale de la circulation du sang et le corps n'est plus correctement irrigué, ce qui provoque une défaillance des organes et finalement le décès. Les symptômes du nourrisson sont tout à fait différents: nuque molle, fontanelle bombée, comportement anormal.

1 personne touchée par la méningite à méningocoque sur 10 en meurt

Le handicap à vie : le prix à payer pour 1 survivant sur 5

« Le 1er Janvier 2009, Kyara a deux ans. il y a une épidémie de grippe en Bretagne, Kyara a de la fièvre mais sans plus. Elle dormira avec nous sous surveillance avec 38,5°C de fièvre dans la nuit. Le lendemain, nous prenons rendez-vous chez notre médecin traitant qui nous reçoit à 9h45. Malgré le doliprane, la fièvre est toujours présente. En la préparant, nous constatons des taches un peu partout sur son corps, nous rappelons le medecin qui nous demande de venir tout de suite sans attendre le rendez-vous. Il a  suspecté une méningite et a aussitôt prévenu le SAMU. Après une injection d'antibiotiques, Kyara sera transferée en hélicoptère au service de réanimation pédiatrique du CHU  de Brest. Bilan… Méningite à purpura fulminans.
Après 3 jours de coma, Kyara se réveille. Le purpura est trés avancé sur ses jambes jusqu'aux genoux et de nombreuses taches de nécrose un peu partout sur son corps. L'urgence sera de protéger ses organes vitaux.
Kyara sera amputée des tibias et péronés le 16 Janvier. La maladie n'est plus là mais nous accompagne dans notre vie quotidienne. Kyara est appareillée depuis 2010 et s'en sort plutôt bien avec ses prothèses qui sont changées une fois par an. Une intervention chirurgicale est souvent nécessaire pour réduire ses tibias et péronés qui provoquent un conflit avec la peau dû à sa croissance"
.
Luc et Laetitia, parents de Kyara.

Le germe du méningocoque peut provoquer de graves lésions comme des atteintes cérébrales, des difficultés d'apprentissage, une perte de l'audition et la méningite, même traitée à temps, peut conduire à la nécrose des tissus et donc à des amputations.

Parmi les survivants, 1 personne sur 5 souffrira de séquelles invalidantes.

COMPRENDRE CE QU'EST LA MENINGITE

Avec le Professeur Mohamed TAHA, responsable du Centre National de Références des méningocoques de l'Institut Pasteur

Qu'est-ce qui provoque une méningite ?

Il existe plusieurs types de méningite et les plus graves sont dues à des bactéries comme le méningocoque, le pneumocoque et Hemophilus influnezae. La méningite à méningocoque représente en plus un risque de propagation épidémique. Ces infections invasives à méningocoques (IIM) sont des maladies bactériennes graves qui se manifestent le plus souvent sous forme de méningite ou de septicémie. La transmission du méningocoque s'effectue par les gouttelettes de salive, lors d'un contact face à face (parole, toux, éternuement) ou lors d'un contact direct, en embrassant une personne par exemple. La majorité des personnes concernées par une méningite sont en bonne santé avant d'être touchées. Les méningocoques de  type B, C, W et Y sont responsables de l'essentiel des infections invasives à méningocoques en France. Depuis 15 ans, le sérogroupe B est prépondérant en France. En 2014, il concernait 56% des cas, suivi par le sérogroupe C avec 29,5%, le Y 10% et le W 4,5%. Le sérogroupe B est responsable de plus de 70% des cas chez les enfants de moins de 5 ans 1.

Quels sont les symptômes, pourquoi est-ce une maladie grave ?

Les symptômes de l'infection invasive à méningocoque sont trompeurs pendant la phase précoce de la maladie car ils ressemblent souvent à ceux de la grippe et chez les enfants, ils diffèrent selon l'âge. Les symptômes caractéristiques, tels que la raideur de la nuque, la gêne à supporter la lumière et du purpura, se manifestent souvent plus tardivement, retardant la prise en charge médicale appropriée, faute d'avoir pu poser le diagnostic. En présence d'infection sévère altérant l'état général du patient, un purpura (purpura fulminans) peut apparaître. Il s 'agit de taches rouges ou violacées apparaissant sur n'importe quelle partie du corps. Ces taches ne sont pas des boutons, la peau reste lisse. En cas de doute, faites un test très simple : pressez un verre de table transparent fermement contre la tâche. Si la rougeur ne disparaît pas à travers le verre, il peut s'agir d'un purpura : il y a alors urgence à consulter à l'hôpital! La maladie peut être foudroyante, avec une évolution fatale qui peut survenir en moins de 24 heures. Les infections  à méningocoques touchent environ 600 enfants  par an en France. En 2014 la létalité des infections invasives à méningocoques en France était de 11%, soit 48 décès . Une hospitalisation et une administration rapide d'antibiotiques sont nécessaires pour traiter une infection invasive à  méningocoque.

Qui sont les personnes les plus « à risque » et pourquoi ?

En France, les nourrissons, les enfants de 1 à 4 ans et les adolescents (15‐19 ans) sont les plus à risque de contracter une infection invasive à méningocoque. Les nourrissons sont 10 fois plus à risque que la population générale. Quant aux adolescents et aux jeunes adultes, leur mode de vie grégaire favorise leur exposition aux infections invasives à méningocoque. De plus, les personnes dont le système immunitaire est déficient du fait de certaines maladies, de la prise de certains médicaments, du dysfonctionnement ou de l'absence d'un organe sont particulièrement exposées à ce type d'infection.

Le collectif Ensemble contre la méningite

Le Collectif « Ensemble contre la méningite », qui regroupe notamment Méningites France Association Audrey et Petit Ange, agit contre cette maladie grave et insiste sur la nécessité absolue d’encourager la vaccination ainsi que la formation des professionnels de santé et l’information du grand public. Les méningites les plus fréquentes chez l’enfant de moins de 6 ans sont les méningites à méningocoque (Neisseria meningitidis) : elles sont foudroyantes, contagieuses et peuvent tuer en 24h ou occasionner de graves séquelles à vie !

www.ensemblecontrelameningite.org


1 Rapport sur les infections invasives à méningocoques disponible sur   http://www.invs.sante.fr/invs/pdf?name=Donnees-epidemiologiques&parametre=&url=http://www.invs.sante.fr/Dossiers- thematiques/Maladies-infectieuses/Maladies-a-declaration-obligatoire/Infections-invasives-a-meningocoques/Donnees-epidemiologiques
2  Etude du coût des pathologies à méningocoques en France” http://ensemblecontrelameningite.over-­‐blog.com/2014/04/association-­‐petit-­‐ange-­‐et-­‐meningites-­‐france.html

   CONFERENCE MONDIALE A SEATTLE - U.S.A

La conférence mondiale s'est tenue à Seattle aux U.S.A
 18 -20 septembre 2015.

Un moment fort pour parler d'un fléau mondial : La méningite.
Une rencontre avec 35 représentants de 18 organisations de méningites
& de 11 pays du monde.

         ASSOCIATION PETIT ANGE - FRANCE -

SEPTEMBRE 2015
Patricia Merhant-sorel Représentante de l' association Petit Ange
Ensemble Contre la Méningite
 pour La France, 
en partenariat avec Méningites France - Association Audrey , 
mais aussi L'Australie, la Nouvelle Zélande, la Corée du Sud, les Philippines, le Royaume Uni,
l' Irlande, l' Italie, l'Allemagne, l' Afrique du Sud, le Canada et les USA.

DES ACTIONS
au profit de l'association petit ange 

L'Association Petit Ange Vendargues a été invitée au marché "La printanière" à boisseron le dimanche 4 mai 2014, par l'Association REVES de l'Hérault et l'Association Mouv'in de Boisseron.

Journée de détente pour les familles où ils pouvaient profiter du marché artisanal, d'une buvette et d'une restauration sur place et à emporter avec une délicieuse paella. De nombreux jeux pour les enfants ainsi qu'une balade à poney étaient proposés.
L'Association" La guarrigua Languedocia" nous ont offert des danses folkloriques et l'Association" Les escoutaires" nous ont entrainé avec leurs chants occitans, pour le plaisir de tous.


Journée sous le signe du soleil, de la joie , du partage, de la solidarité
et de la bonne humeur.

Chacun a pu profiter des nombreuses activités proposées en faisant une bonne action puisque tout ceci était au profit des associations REVES et Mouv'in. L'Association Petit Ange Vendargues, par son stand à ce marché a pu continuer son combat contre la méningite en faisant de l'information et de la prévention auprès du public.
Distribution de dépliants "ensemble contre la méningite", répondre aux questions, faire connaitre la maladie....et vente de badges, magnets, et miroirs au profit de l'association.

"Je remercie trés sincérement Nathalie Moreno- Obert et son equipe de l'Association REVES de l'herault ainsi que Karine Nadal et toute son equipe de l'Association Mouv'in boisseron pour leur invitation à cette journée trés agréable ou plaisir et solidarité ont été leur priorité! Merci à tous les bénévoles qui m'ont aidé à tenir et à organiser le stand. Tous ensemble contre la méningite"

Nathalie Record, Responsable d'antenne de Vendargues/Montpellier
Association Petit Ange

 Actions 2014 

 jOURNEE NATIONALE CONTRE LA MENINGITE 

A  l’occasion de la journée nationale contre la méningite, dans le cadre de la semaine nationale, les associations Petit Ange et Méningites France – Association Audrey (initiateurs du Collectif Ensemble Contre la Méningite), organisent un colloque, sous le haut patronage du Ministère des Affaires Sociales, de la Santé et du Droit des Femmes en partenariat avec l’Institut Pasteur et la Direction Générale de la Santé :

 « Les séquelles des méningites :
handicaps, coûts, enjeux de la vaccination ».

Ce colloque se tiendra mardi 7 octobre 2014 à 14h à l’Institut Pasteur (Amphi du Centre François Jacob –28, rue du Dr Roux– Paris XVème), programme détaillé ci-dessous.

Les associations s’engagent ensemble dans ce combat contre cette maladie grave et insistent sur la nécessité absolue d’encourager la vaccination ainsi que la formation des professionnels de santé et l’information du grand public, la mobilisation de tous.


 jOURNEE NATIONALE CONTRE LA MENINGITE 

A l’occasion du colloque méningite qui se tenait le 7 octobre 2014 à l’Institut Pasteur de Paris, associations de patients, professionnels de santé, représentants du ministère de la Santé et patients ont rappelé les dégâts provoqués par les méningites.

En 2012, sur un total de 559 cas, 46 sont décédés et 201 ont présenté des séquelles gravissimes. Lesquelles ont un impact financier extrêmement lourd.

Marie Hélène Loulergue de la Direction générale de la Santé (DGS) a tenu à rappeler qu’il existait des vaccins contre les deux types de méningites les plus fréquentes en France, la B et la C. Elle a surtout insisté sur les bénéfices de la vaccination. « Il est essentiel de prévenir les méningites de type B et C. Cette prévention repose principalement sur la vaccination. Malheureusement le taux de couverture contre la méningite à méningocoque C est insuffisant dans notre pays ». Les messages liés à la vaccination ont effectivement du mal à passer auprès du public. « Il est essentiel de trouver le bon message pour convaincre à la fois les médecins et le public », a-t-elle insisté.
Rappelons à cette occasion que le vaccin contre la méningite à méningocoque de type B est aujourd’hui recommandé pour des populations particulières : aux patients immunodéprimés et aux populations des territoires considérés en situation de risque spécifique. Celui contre le méningocoque C, est pour sa part, recommandé pour tous les enfants de moins d’un an, avec un rattrapage jusqu’à l’âge de 24 ans.


Ce colloque a surtout été l’occasion de donner la parole aux associations et aux patients. Jimmy Voisine est président de l’association Méningite France. Il a perdu sa fille d’une méningite. Tout comme Patricia Merhant-Sorel, présidente de l’association Petit Ange qui a également vu sa fille mourir d’une méningite en 2003. Deux âmes blessées et pourtant sur le front de l’information en permanence. Ils ont ainsi créé le collectif Ensemble contre la méningite. Leur leitmotiv, informer, encore et toujours. « L’objectif est de sensibiliser les parents aux premiers signes de la méningite pour réagir le plus vite possible », a dit avec force Jimmy Voisine. Pour Patricia, « il est urgent de travailler tous ensemble, associations, médias, professionnels de santé pour informer sur cette maladie ».

Se battre, aller de l’avant

Pour mieux appréhender les méningites B et C et saisir leur côté foudroyant, Ensemble contre la méningite a réalisé un film sur une jeune adolescente, dynamique, sportive mais qui du jour au lendemain a dû subir l’amputation d’une jambe. Elle n’a rien perdu de sa joie de vivre. Elle aussi, par ses mots, son sourire se bat et prend sa vie en mains. Un témoignage fort et percutant, auquel s’est ajouté celui d’Emilie Sougey. Devant une salle encore sous l’émotion, elle a su avec intelligence raconter comment la méningite a failli lui ôter la vie. Alors qu’elle entrait en terminale en 2005, un jour, elle ne peut plus marcher, elle tombe. « J’étais sous coma artificiel pendant une semaine, puis en soins intensifs pendant trois semaines. Malgré mes proches, les équipes médicales, je me sentais seule ». Elle a voulu mettre sur papier sa douleur dans un livre au titre évocateur « Comme un papillon ». Elle y explique pourquoi elle est encore en vie. « Oui, il est important de dire qu’il faut se battre, aller de l’avant ».
Il a également été rappelé que pour 20% des patients survivants, l’infection entraîne de lourdes séquelles. Lesquelles pèsent à la fois sur la qualité de vie des patients et de leurs proches. Elles entraînent aussi des coûts considérables. Le Dr Catherine Weil Olivier, pédiatre à l’Université Paris VII a d’ailleurs présenté les résultats d’une étude pharmaco-économique qui s’est intéressée aux coûts liés à ces séquelles.

Des coûts humains mais aussi… financiers

Paul a été hospitalisé à l’âge de 6 ans pour une méningite et amputé des deux jambes. « Nous sommes partis de l’hypothèse qu’il pourrait vivre jusqu’à 70 ans », a expliqué le Dr Weil Olivier. « Les handicaps provoqués par la méningite couteraient 768 000 euros, avec 12% qui resteraient à la charge de la famille. Si ce patient avait souffert d’une insuffisance rénale chronique, conséquence possible d’une infection à méningocoque, le coût total aurait été doublé ». Ce résultat a été obtenu en prenant en compte la prise en charge initiale, les prothèses, le séjour en centre de rééducation, les équipements spécifiques, l’aménagement du domicile, les consultations médicales et la perte de revenu des parents. « Il est temps de prendre en compte la globalité des coûts », a tenu à préciser le Dr Weil-Olivier

A travers ces témoignages et les différents travaux scientifiques présentés au cours du colloque, on comprend mieux le fardeau que représentent les méningites à méningocoques de type B et C. Le Dr Muhamed-Kheir Taha, de l’Institut Pasteur a d’ailleurs rappelé que ces dernières « touchaient en majorité les enfants de moins de 5 ans et la tranche d’âge des 16-24 ans. Quant au portage des bactéries, il est important entre 16 et 24 ans ».


Et l’actualité nous rappelle avec force que la maladie ne faiblit pas. Un cas a été diagnostiqué au mois de septembre dans une crèche du 18e arrondissement de Paris. Deux autres cas dont un mortel ont été enregistrés début octobre à Nancy. Tous, patients, professionnels de santé, autorités sanitaires, associations œuvrent chaque jour pour éviter ces drames. Et tous rappellent sans cesse qu’il existe un outil qui a fait la preuve de son efficacité, la vaccination !

Méningites, des vaccins mais pas de vaccination

Alors que la rentrée scolaire est désormais derrière nous, c’est l’occasion de faire le point sur les vaccinations des plus jeunes. Et plus particulièrement contre les méningites à méningocoques de type B et C.

Début septembre, un cas de méningite est survenu dans une crèche du 18e arrondissement. Mais impossible de savoir s’il s’agissait d’une méningite à méningocoque B ou C. Ce qui traduit une relative opacité en la matière de la part des autorités sanitaires. « Les services hospitaliers n’ont pas envie de diffuser tout ce qui se passe pour éviter d’être confrontés au bruit médiatique », explique le Dr Jérôme Valleteau de Mouillac, pédiatre à Paris. L’information ne doit peut-être pas venir en direct des services hospitaliers mais force est de constater que personne ne souhaite communiquer.

Et pourtant de nombreux messages pourraient s’avérer utiles. D’une part pour rassurer les parents dès lors que survient un cas dans une crèche ou une école. Et d’autre part pour informer sur les symptômes évocateurs d’une méningite. Car il s’agit d’une véritable urgence médicale qui peut s’avérer fatale dans 10% des cas et nécessite une intervention extrêmement rapide auprès du centre 15.
Le Dr Jérôme Valleteau de Mouillac évoque également le risque de contagion dans les crèches. « Les cas qui surviennent au contact d’un enfant infecté sont heureusement rares. En effet, à partir du moment où il y a un cas dans une collectivité, des traitements prophylactiques sont administrés ». Au-delà d’une intervention immédiate et individuelle, cela pose aussi la question de la possibilité d’une prévention plus large et à plus long terme.

Quid de la vaccination ?

Pour les méningites B et C, nous disposons aujourd’hui de vaccins. Mais selon le Dr Jérôme Valleteau de Mouillac, « la France est un pays qui n’est pas bon dans le domaine de la couverture vaccinale. C’est le cas pour le vaccin contre la méningite C, pour lequel il existe des recommandations de vaccination en population générale. Or nous sommes très en retard, le nombre de cas ne diminue pas en raison d’une faible couverture vaccinale. En Irlande et en Angleterre par exemple, les méningites de type C ont quasiment disparu ! »

Pour la méningite à méningocoque de type B, le problème est très différent. « Il y a un vaccin efficace et disponible depuis presque un an. Mais il ne fait l’objet d’aucune recommandation en population générale par le Haut Conseil de Santé publique. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, si les parents veulent vacciner leurs enfants, c’est en général à leur frais, sachant que quelques mutuelles intelligentes prennent en charge le vaccin. Nous sommes face à un problème de santé publique. A l’inverse encore une fois, les Britanniques ont mis en place une politique plus offensive, en diffusant le vaccin de manière gratuite pour tous les nourrissons ». Faudrait-il s’en inspirer ?

Ecrit par : Emmanuel Ducreuzet – Edité par : Dominique Salomon
Source : Interview du Dr Jérôme Valleteau de Mouillac, 17 septembre 2014
Légende : Contre les méningites B et C, il existe des vaccins. ©Phovoir

https://destinationsante.com/meningite-a-b-c-c-est-quoi-la-difference.html
https://destinationsante.com/meningite-b-le-vaccin-est-disponible-en-france.html

SEMAINE nATIONALE DE LA MENINGITE

LA LOI DE SANTE

Prise De Décision Des Autorités, Confiance, Lisibilité ...

Les Méningites

"Ça Doit Bouger En France "

source : N.I.L.E

CAFE CITOYEN
politique et stratégie de prévention des méningites

FAUT-IL SE CONTENTER DU STATU-QUO ?

A l'occasion de la semaine nationale contre la méningite, Patricia Merhant-Sorel, Présidente de l'association petit ange et Cécile Péchaire, Responsable de l'antenne de Bruxelles ont participé à un café citoyen organisé par l'agence NILE au Sir Winston à Paris.

Le Docteur Éric Van Melkebeke pédiatre et secrétaire adjoint de l’Union Régionale des Professionnels de Santé - Médecins Libéraux de Bretagne (URPS ML Bretagne) et  le Pr Catherine Weil-Olivier, Professeur en pédiatrie de l' Université Paris VII sont intervenus dans ce débat mené par Olivier Mariotte. Autour de la table  médecins, pharmaciens, représentants de l'industrie pharmaceutique, représentants d'assurances/mutuelles se sont relayés pour répondre aux interrogations sur le sujet du jour : politique et stratégie de prévention des méningites et infections à méningocoque. Faut-il se contenter du statu-quo ?

Rappelons que les infections invasives à méningocoques au sens large sont à l'origine de septicémies et de méningites qui touchent 500 à 800 personnes par an en France. Elles sont difficiles à diagnostiquer et peuvent entraîner le décès dans les 24 à 48 heures suivant l'infection. 10 % des patients atteints de cette maladie (principalement des nourrissons, de jeunes enfants et des adolescents) décèdent et environ 30 % des survivants souffriront de séquelles irréversibles (lésions cérébrales, surdité, amputations). En plus des conséquences parfois dramatiques sur toute une vie, des traumatismes physiques et psychologiques qui touchent la victime et ses proches, le coût économique de la maladie est substantiel (pouvant aller jusqu'à 1,9 ou 2,3 millions d'euros en coûts actualisés à l'échelle d'une vie après une étude de l'association de patients française Méningite France).
Ces chiffres soulignent que la prévention contre la méningite et infections à méningocoque restent un important défi de santé publique à relever. Le HCSP a appelé de ses voeux une campagne de vaccination renforcée. Les enseignements de diverses expériences européennes et internationales montrent que la vaccination peur réduire significativement, parfois quasi totalement, l'incidence de certaines méningites à méningocoque. Elles montrent aussi que des couvertures vaccinales élevées peuvent être obtenues. La France dispose actuellement d'outils pour contrôler les méningites à méningocoque A, C, W Y et B.

Mardi 07 Octobre 2014

 24 AVRIL 2014 
 JOURNEE MONDIALE DE LA MENINGITE   

JOIGNEZ LES MAINS CONTRE LA MENINGITE

Chaque année, plus de 1,2 millions de personnes souffrent de méningite. Le jeudi 24 avril 2014, le confédération des organisations de la méningite (CoMo) s'est unie avec 43 organisations membres (dont notre association petit ange) dans 28 pays à travers le monde pour célébrer la sixième journée mondiale de la méningite.

La méningite est une maladie qui peut toucher n'importe qui, n'importe où et à tout moment !!

Cette année encore, avec la collaboration de tous les membres du collectif "Ensemble Contre La Méningite", de la Confédération Mondiale, nous avons partagé des informations sur les méningites et nous avons parlé du rôle important de la vaccination dans la prévention des formes les plus mortelles et les plus dévastatrices de la maladie.

Rejoignez-nous dans notre lutte pour prévenir la méningite en France et dans le monde entier. Suivez-nous sur facebook et twitter afin de partager vos expériences, vos peurs et contribuer à faire "avancer" la lutte contre la méningite.

ENSEMBLE, aidez-nous à prévenir cette maladie.


 LA PREVENTION DE LA MENINGITE EST UNE PRIORITE ET ACCESSIBLE A TOUS 

Avec votre soutien, nous voulons inciter les gouvernements du monde entier à protéger leurs citoyens contre la méningite.

JOIGNEZ  LES MAINS
"Join Hands"
contre la méningite


 JOURNEE MONDIALE dE LA MENINGITE
  24 AVRIL  


 " protégeons nos enfants, protégeons notre avenir "  

Une campagne originale et saisissante contre les méningites à méningocoque réalisée avec la grande photographe des enfants 
ANNE GEDDES 


Protecting Our Tomorrows 
Portraits of meningococcal disease


CoMo 
Confédération mondiale de lutte contre la méningite

  ensemble CONTRE la méningite  

collectif d'associations françaises *

exposition itinérante en France

* 2 associations sont à l'origine du collectif Ensemble Contre La Méningite :
Méningites France - Association Audrey & l'association Petit Ange


 UNE JOURNEE A PARIS 
journée mondiale contre La Méningite

ANNE GEDDES & Le collectif d'associations ENSEMBLE CONTRE LA MENINGITE (nota : petit ange est co-fondateur du collectif) lancaient une invitation le mardi 15 avril à PARIS pour le démarrage "en France" de la campagne de sensibilisation sur les méningites et les infections à méningocoques.
Dans un premier temps, une
conférence de presse a eu lieu au Club Publicis  en présence des  nombreux journalistes.

PROGRAMME 


  • Entretien avec Anne Geddes, photographe reconnue mondialement et appréciée pour ses images de nouveau-nés et d'enfants. Depuis le début de sa carrière, elle oeuvre de différentes manières pour aider et protéger les enfants du monde entier contre les maladies évitables. Dans cet esprit, elle s'est engagée comme ambassadrice mondiale de la vaccination lors de la campagne Shot@life et en rejoignant dernièrement la campagne "Protégeons nos enfants, Protégeons notre avenir".
  • Eclairage du professeur Jean-Christophe MERCIER, des urgences pédiatriques à l'hôpital Robert Debré à Paris : "l'infection invasive à méningocoque : difficulté du diagnostic précoce"
  • Entretien avec le Docteur Hervé HAAS, chef des urgences pédiatriques au CHU Lenval de Nice : "vacciner, un choix et des bénéfices sociétaux"
  • Avec la participation du Pr Jean-Louis TOURAINE, député du Rhône.
  • Entretien avec Patricia MERHANT-SOREL, Présidente de l'association Petit Ange : "se fier à son instinct et agir vite"
"je n'ai pas su reconnaître les signes de gravité de la méningite qui a emporté ma fille Gwendoline, il y a onze ans. Aujourd'hui, je le pourrais parce que j'ai entendu des dizaines de parents me raconter leur histoire. Elles ne se ressemblent guère, les symptômes n'arrivent pas tous dans le même ordre, même si au final, ils sont  tous là. On pense d'abord à une rhinopahryngite, une bronchite, une gastroentérite, des maladies fréquentes chez les petits. 
Presque tout le monde a entendu parler de la méningite, mais la plupart en restent à ses symptômes les plus évidents comme la raideur de la nuque et la photophobie (gêne à la lumière). Bien peu savent reconnaître un purpura, alors que c'est facile en faisant le test du fond dde verre : appuyer sur la rougeur (tâche) ne la fait pas disparaître. Il ne faut pas confondre une tâche de purpura, qui reste lisse sur la peau, avec un bouton qui forme une boursoufflure au-dessus de la peau, cela n'a rien à voir avec la varicelle comme on pourrait le penser..." mais surtout personne ne s'imagine que ça puisse arriver à son enfant. Pourtant, on voit bien qu'il se passe quelque chose d'anormal, qu'il n'est pas comme d'habitude. Peut-être ai-je perdu du temps parceque je n'ai pas voulu paniquer. La fièvre ne tombe pas, malgré le paracétamol, mais on se dit qu'il agira plus tard. Quand la maladiie se déclare la nuit (ou début de soirée) on se rassure en se disant que l'enfant dort. Mais c'est une grosse erreur. Il faut se fier à son instinct et à partir de là, agir vite. Devant le médecin, il ne faut pas hésiter à faire part de ses craintes et à parler de méningite. Le but n'est pas de faire le diagnostic à sa place, mais de l'alerter pour qu'il y pense, parce que lui non plus, ça n'est pas une maladie commune qu'il évoque automatiquement. En définitive, on l'aide à faire son diagnostic".
Patricia, maman de Gwendoline
En seconde partie, une  EXPOSITiON VERNISSAGE  s'est déroulée dans la salle Eisenhower.  Jimmy Voisine, Président de Méningites France - association Audrey  en a profité pour remercier Anne Geddes et tous les participants, organisateurs de cette journée parisienne ...
Après la diffusion de notre
vidéo d'information, Anne Geddes a expliqué aux invités son engagement pour les enfants et la réalisation de la campagne "Protecting Our Tomorrows"  proposé par le CoMo avec le soutien institutionnel de Novartis Vaccins. En effet, depuis septembre 2013, elle s'est rendue dans plusieurs pays appartenant à trois continents pour rencontrer une quinziane d'enfants avec leurs familles. Elle a expliqué que sa source d'inspiration a été le nid : "les nids sont supposés être forts tout en étant invisibles. Ils représentent le renouveau et la protection. C'est ce à quoi sont associés les vaccins qui sauvent les vies de nos enfants et les protégent pendant les années les plus vulnérables de leur existence. Cette métaphore a guidé tout mon travail."
Les invités ont pu admirer l'exposition de la photographe et les portraits chocs et touchants des "survivants de la méningite". Des clichés empreints d'émotion, une campagne troublante qui ne peut laisser indifférent !


LA CAMPAGNE ET LES PHOTOGRAPHIES D'ANNE GEDDES :
  • le trumblr d'Anne Geddes présente les photos et les scènes de "making off" montrant la grande complicité d' Anne Geddes avec les enfants et les parents.
  • un e-book rassemblant ces photos disponible pour la journée mondiale contre la méningite
  • exposition photos au Drugstore Publicis - 133 avenue des Champs Elysées qui s'est tenue du 15 au 29 avril 2014, puis un parcours itinérant en France.


JOURNEE RENCONTRE A PARIS
" LES MAMANS BLOGUEUSES "


 RENCONTRE MAMANS BLOGUEUSES  
 MERCREDI 9 AVRIL 2014 au CAFE GRENADINE -  PARIS 

LA MENINGITE A MENINGOCOQUES :
La reconnaître pour agir vite

Potentiellement mortelle ou pouvant laisser des séquelles graves, la méningite à méningocoques est une urgence absolue. Les nourrissons sont les plus menacés : à titre d'exemple, le risque pour eux de développer une méningite à méningocoques et environ 10 fois plus élevé que dans la population générale.

Or, les symptômes n'ont rien de vraiment spécifique. Dans les premières heures, ils peuvent ressembler à ceux de la grippe : fièvre, perte d'appétit, maux de tête, maux de gorge, douleurs articulaires, musculaires...

COMMENT RECONNAITRE LES SIGNES ? 

COMMENT LES SOIGNER ? 

PEUT-ON LA PREVENIR ?

Patricia Merhant-Sorel, Présidente de l'association petit ange Ensemble Contre La Méningite et le Docteur Jean-Philippe Leroy du CHU de Rouen ont apporté des réponses précises et concrètes sur cette maladie parfois complexe qui fait peur. Autour d’un déjeuner convivial, nous avons ensuite échangé nos témoignanges, nos angoisses, nos peurs ; pendant ce temps, sages, nos enfants étaient absorbés par des animations ludiques avec Carine Lesaffre (clowns-spectacles).

Je vous propose de découvrir l’article rédigée par une maman
présente au Café Grenadine 






 Actions 2013 

FESTIVAL DE LA COMMUNICATION SANTE
A DEAUVILLE

Les 29 et 30 Novembre 2013, notre association Petit Ange et Méningites France en partenariat ENSEMBLE CONTRE LA MENINGITE avons eu le plaisir de présenter deux projets lors du 24 ème Festival de la Communication Santé à Deauville (Normandie).


" Rencontres, échanges, débats...
une occasion unique de communiquer"


Patricia Merhant-Sorel, Présidente de Petit Ange  a fait découvrir au jury la vidéo d'information que nous avons réalisée et qui a été mise sur notre site. Cette vidéo a été partagée sur "You Tube" et depuis sa mise en ligne, elle a été vue 3 399. Des témoignages boulversants pour partager et échanger sur cette maladie foudroyante qui touche chaque année des centaines d'enfants.
Notre but : Informer le grand public, les professionnels de santé et parler des séquelles et du handicap.

Jimmy Voisine, Président de Méningites France - association Audrey a présenté notre campagne d'information, lancée au sein de 1 000 salles d'attente - 670 cabinets pédiatres et 330 PMI à travers la France. Notre objectif est d'amener les patients à changer de comportements, à mieux prendre en charge et dialoguer avec leur médecin.
Nos brochures en ligne sont réservées au professionnel de santé et peuvent être commandées sur  www.santepratique-pro.fr (Octobre 2013 à Avril 2014).

Ces deux journées nous ont permis de rencontrer et de partager nos expériences en matière de santé et de communication en assistant au programme de conférences et de formation.

novembre/décembre 2013

CAMPAGNE D'INFORMATION 2013-2014
DANS LES PMI & LES CABINETS DE PEDIATRE  

D' octobre 2013 à Avril 2014, notre association Petit Ange et Méningites France – association Audrey sous la bannière ENSEMBLE CONTRE LA MENINGITE, avons fait une campagne d'information et de prévention sur les méningites.

Notre but a été d' apporter une aide et une information à l'ensemble des familles dans le cadre des méningites bactériennes. Ainsi, nous avons élaboré une campagne d'information. Le lancement de cette campagne a eu lieu le 8 octobre 2013 à l'occasion de la journée nationale de lutte contre les méningites. Dans le cadre de la prévention, nous avons diffusé  notre brochure et  nos affiches pendant 7 mois dans 1 000 salles d'attente soit 670 cabinets de pédiatres et 330 P.M.I dans les villes et agglomérations de plus de 100 000 habitants sur toute la France.

  • 30 000 brochures étaient disponibles par trimestre soit 60 000 contacts concernés et intéressés par le sujet
  • 1 000 affiches soir 2.7 millions de contacts prévus.
  • Mise en place de notre QUIZ SANTE sur mobile destiné aux patients dans les salles d'attente ; Une façon de tester ses connaissances sur les méningites en 12 questions. http://m.quiz-sante.fr/quiz-results.php?disease=128&test=128
  • Mise à disposition de 10 000 brochures sur www.santepratique.fr , site de commande de brochures en ligne réservé aux professionnels de santé, soit environ 11 000 abonnés.

Nous espérons avoir toucher un maximum de personnes en France et nous aimerions pouvoir trouver continuer cette campagne et l'étendre au cabinet des généralistes. Pour cela, nous avons besoin de PARTENAIRES et de financeurs...

nous contacter

MARDI 08 OCTOBRE 2013 


LA MENINGITE
Recherche, Information, Prévention

JOURNEE NATIONALE CONTRE LA MENINGITE

La méningite est une urgence absolue !

Nous, associations de patients qui luttons contre la méningite, avons créé le portail d'information www.ensemblecontrelameningite.fr pour mieux faire connaître la pathologie, les moyens de prévention et leurs différentes activités.

Nous nous engageons ensemble dans ce combat contre cette maladie grave et insistons sur la nécessité absolue d'encourager la vaccination ainsi que la formtion des professions de santé et l'information du grand public, la mobilisation de tous.

C'est pourquoi, à l'occasion de la Journée Nationale contre la méningite, notre association Petit Ange et Méningites France - Association Audrey, organisons un COLLOQUE sous le haut patronage du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé "La méningite : recherche, information, prévention".* Ce colloque se tiendra dans la salle Pierre Laroque au Ministère (14, avenue Dusquesne -75007- PARIS), mardi 8 octobre à 14H.**

Il permettra de faire le point sur cette pathologie grâce notamment à l'expertise des orateurs qui ont accepté d'y participer.

Vous trouverez le programme détaillé en cliquant sur le "bouton" : Programme Invitation, ci-dessous.

Cette invitation s'adresse à nos différents réseaux (professionnels de santé, institutionnels, associations de patients).

Inscrivez-vous par mail ass.audrey@wanadoo.fr ou par courrier en renvoyant le bulletin de participation (au bas du programme) à MENINGITES FRANCE - Association Audrey 31 mail des quatre vents 49000 Ecouflant.

programme

PARIS : Colloque au Ministère de la Santé

Une réunion d'information
 "LA MENINGITE : RECHERCHE , INFORMATION, PREVENTION "
organisée conjointement avec Méningites France - Association Audrey et Petit Ange, s'est tenue le 8 octobre dernier dans les locaux et sous le haut patronage du Ministère des affaires Sociales et de la Santé à Paris.



Dès 13h30, Cécile Péchaire, Nathalie Record Vidal, Aurélia Devillière, Régis Merhant-Sorel (association Petit Ange) et Véronique Voisine (association Audrey) ont accueilli et dirigé les nombreux participants vers l'auditorium.

Mme Marie-Hélène Loulergue, sous-Directrice du département Risques Infectieux de la D.G.S (Direction Générale de la Santé) a ouvert le colloque suivi de la présentation de Jimmy Voisine, Président de Méningites France - association Audrey et de Patricia Merhant-Sorel, Présidente de l'association Petit Ange.

Chris Head, Directeur Général de Méningitis Rechearch Fondation UK et Président de la branche Europe du CoMo (confédération Of Meningitis Organisations) et Helena Moya, chef du département de la fondation Irene Megias Espagne ont présenté leur combat dans leur pays respectifs : les actions et les moyens de communication.

Le Dr Jean-Philippe Leroy Responsable du Centre de Vaccination Internationale, service des maladies infectieuses au CHU de Rouen a expliqué à l'aide d'un diaporama les enjeux de la prévention de la méningite. Le Pr Daniel Floret Président du Comité Techniques des Vaccinations et Chef du service Honoraire de Réanimation Pédiatrique au CHU de Lyon, a développé les aspects clinique et de prévention.
Le Dr Muhamed-Keir Taha Responsable du Centre National de référence des méningocoques à l' Institut Pasteur a expliqué le rôle de la recherche au chevet de la médecine pour le développement d'un vaccin contre le méningocoque.
Pour conclure, la parole a été donnée au public afin d'échanger avec les intervenants et les associations, et permettre de poser des questions : quels sont les moyens de communication, les structures pouvant soutenir la prévention, l'avancée de la recherche, les conséquences des méningites, la réaction et le comportement de l'opinion public devant le mot Méningite, les actions de prévention à développer ?

Remerciements :
Nous tenons à remercier Anne De BoisMenu, chargée de l'organisation du colloque qui a travaillé avec beaucoup de rigueur et de professionnalisme à la communication.
Nous remercions Mme Loulergue et son service à la Direction Générale de la Santé.
Nous remercions sincèrement les orateurs : le Dr Leroy, le Dr Taha et le Pr Floret pour leur soutien et leur collaboration à la réalisation de ce colloque.
Merci à Chris et à Héléna pour s'être déplacés de l'étranger.
Merci aux responsables des antennes, Cécile pour Bruxelles et Nathalie pour Montpellier. Merci aux bénévoles de l'association Petit Ange, Aurélia et Régis.
Merci à Jimmy et Véronique Voisine pour leur aide et leur expérience et merci à tous les personnes qui, de loin ou de prés, nous ont aidés dans la réussite de cette journée à Paris.

Patricia Merhant-Sorel
Présidente de l'association Petit Ange

Journée Contre La Méningite 

Dans le cadre de la Journée Mondiale contre la méningite du 24 avril 2013 et suite à la Semaine Européenne de la vaccination, Méningite France – Association Audrey et l'association Petit Ange poursuivent leur combat pour une meilleure information et une meilleure prévention.

Les méningites sont un fléau dont on parle peu mais qui tuent chaque année des centaines d'enfants ; en effet elles touchent principalement les nourrissons et les adolescents.
La méningite B est la cause la plus fréquente de méningite bactérienne.

Aujourd'hui, pour lutter contre les méningites, un seul geste suffit, la vaccination.

Les associations travaillent sur différents projets avec plusieurs partenaires, en région et au niveau national et notamment sur une campagne nationale d'information pour le grand public.

A l'occasion de la Journée Nationale « Ensemble contre la Méningite » qui aura lieu le 8 octobre 2013, Méningite France – Association Audrey et Petit Ange, organisent, au Ministère des Affaires Sociales et de la Santé, en partenariat avec la Direction Générale de la Santé, un colloque dont le thème sera « Méningites : Information, Prévention, Recherche ».

Le seul moyen de lutte est la prévention, l'information et la formation.

"La méningite, c'est trop grave pour ne pas être informés ! ", cette seule phrase de Jimmy Voisine, Président de Méningite France – Association Audrey, résume à elle seule l'importance de ce rendez-vous annuel national.
« Professionnels de santé, médecins généralistes, pédiatres, infirmiers, parents, chacun doit se mobiliser, être alerté et correctement informé pour faire reculer les méningites ».

En cas de suspicion de méningite, « Les parents sont les premiers médecins de leurs enfants », par ses propos, Patricia Merhant-Sorel, Présidente de l'association Petit Ange, nous montre que l'information et la prévention sont majeures face à cette problématique.

Méningites France – Association Audrey, membre fondateur de la Confédération mondiale sur la méningite (CoMO), qui regroupe aujourd'hui 27 associations à travers le monde et l'Association Petit Ange sont relayées dans de nombreux départements français.

Contacts :

Savoir-Faire & Cie
Anne de Boismenu 06 11 70 55 03
annedeboismenu@orange.fr

Jimmy Voisine
Méningites France - Association Audrey
ass.audrey@wanadoo.fr

Patricia Merhant Sorel
Association Petit Ange
associationpetitange@orange.fr

JOURNEE MONDIALE CONTRE LA MENINGITE

MERCREDI 24 AVRIL 2013

Les méningites bactériennes sont un fléau dont on parle très peu et qui frappent chaque année des centaines d'enfants.

Depuis 2003, les départements de la Seine-Maritime et de la somme sont particulièrement touchés par une souche bactérienne responsable de cas de méningites.

La maladie sévit toujours à un moindre degré dans ces départements, et ailleurs en France.

Les trois associations Petit Ange, AudiOOndes et Méningites France - Association Audrey sont partenaires pour lutter contre cette pathologie.

Elles se sont unis pour informer et vous faire partager leurs expériences afin d'éviter le pire.

Nous avons le plaisir de vous présenter notre vidéo d'information sur cette maladie : LA MENINGITE

Pour regarder la vidéo, rendez-vous sur You Tube (cliquez sur le lien) :
https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=DlftPUVC4Ec

Remerciements :

Nous remercions le Docteur Marie-Aliette Dommergues, Pédiatre à l'hôpital de Versailles pour sa contribution et son soutien,
Merci à Aurélia Devillière, maman de Mathys décédé d'une méningite, pour son témoignage ; Merci à Patricia sa maman, membre de Petit Ange, pour son soutien et son aide à diffuser l'information,
Merci à Damien Bourseul, membre de Petit Ange pour son témoignage et à sa maman Andrée pour son courage. Damien a été victime de la méningite à l'âge de 2 mois et la méningite lui a laissé quelques séquelles. Aujourd'hui, il est malentendant à 85 % et s'exprime dans la langue des signes. Sportif, c'est un véritable battant.
Merci à Nathalie Vidal Record maman de Joris décédé d'une méningite, pour son témoignage. Nathalie est Responsable de l'antenne Petit Ange Montpellier ; elle oeuvre sur le terrain pour faire de la prévention avec une grande vitalité et beaucoup d'enthousiasme
Merci à Cécila Delmart, maman de notre adorable Elyna, touchée par la méningite à l'âge de 2 ans. Elle restera 45 jours dans le coma et se réveillera avec de nombreuses séquelles. Aujourd'hui, Elyna se bat avec beaucoup de forces.
Merci à Raoul son papa alias Tom Holland passionné de musique électronique, d'avoir créer une association AudiOOndes qui a pour but d'informer dans les soirées, les discothèques et de récolter des fonds en vue de l'achat de matériel orthopédique pour les parents d'enfants handicapés par la méningite.
Merci à l'équipe AudiOOndes, à Teddy et à Fabrice pour leur participation à la journée de tournage à Tavel, dans le Gard.
Merci à l'Auberge de Tavel pour son accueil et qui nous a permis de réaliser nos interviews dans sa salle de réception,
Merci à Renaud, à Guillaume et à l'équipe des techniciens Trois'prime qui ont permis de réaliser et de "mettre en boîte" des témoignages émouvants dans des conditions pas toujours faciles ...
Merci à Jimmy Voisine Président de Méningites France et Véronique sa femme, parents d'Audrey décédé d'une méningite, de nous transmettre des années d'expériences associatives,
Merci à à Régis Merhant-Sorel pour sa patience et son aide au sein de l'association Petit Ange
Merci au soutien institutionnel de Novartis Vaccins et Diagnostics
Merci à Xavier, à Nicolas et à David pour leurs conseils
Merci aux autres associations, à Domy d' Emeric 42, à Micheline de Régis 76, à Magali d' Handicap Lorenzo et à bien d'autres... qui, de près ou de loin, ont participé à relayer l'information pour lutter contre les méningites.
Merci à nos enfants et à nos anges de nous transmettre la force de continuer, Ensemble.

Patricia Merhant-Sorel
Présidente de l'association Petit Ange
Ensemble contre la méningite

ETATS GENERAUX DE LA SANTE EN REGION

Le 12 septembre 2013, l’association petit ange sous le collectif ENSEMBLE CONTRE LA MENINGITE
a participé aux 3eme Etats Généraux de la Santé en Régions.


Cette journée sur le thème de la Démocratie Sanitaire s’est déroulée à l’Abbaye de Fontenay en Bourgogne .

La Démocratie Sanitaire constitue une des préoccupations les plus prioritaires des acteurs de santé et plus particulièrement des malades.
Cette troisième édition des États Généraux de la Santé en Régions a accueilli plus de 200 personnes, associations, institutionnels, malades, professionnels de santé et élus locaux qui o
nt échangés et dialoguer autour de tables rondes. Chacun à apporter sa contribution au débat et à l’optimisation de système de santé.

L’un des temps forts de la journée était l’exposition des 101 posters. Chaque poster présentait un projet concret, local, monté en multipartenariat et réalisé dans l’objectif d’améliorer la prise en charge des malades.

Notre poster ENSEMBLE CONTRE LA MENINGITE y était présenté (N° 96)
pour parler de la Méningite, de nos partenariats, de notre vidéo et de nos actions. 


Découvrez-le

Télécharger le poster en PDF


Septembre 2013

 Actions 2012 

Réalisation d'une vidéo d'information

LANCEMENT SUR YOU TUBE DE NOTRE VIDEO D'INFORAMATION ET DE PREVENTION DES MENINGITES

Nous avons choisi le 24 Avril Journée Mondiale de Lutte contre la Méningite, pour lancer notre vidéo d'information sur le réseau You Tube afin d'informer le public et les professionnels de ce santé sur ce fléau qui n'est, certes pas la maladie du siècle mais dont on parle très peu et qui frappent chaque année des centaines d'enfants.
Depuis 2003, les département de la SEINE MARITIME -76- et de la SOMME -80- sont particulièrement touchés par une souche bactérienne responsable de cas de méningites. Cette souche du nom de B 14 P 1 7 16 a touché particulièrement de secteur de Dieppe et sa région avant de s'étendre vers l' Est et la somme. Aujourd'hui, on compte quelques cas dans les pyrénées (région de Mourenx) où des campagnes de vaccination ont été lancées.
La maladie sévit toujours à moindre degré dans ces départements et ailleurs en France.
Nos trois associations petit ange, méningites France - association Audrey et audiOOndes sont partenaires pour lutter contre cette pathologie.

Nous nous sommes unis pour vous informer et vous faire partager nos expériences afin d'éviter le pire.

Vidéo
Cliquez ici

APPEL A L' ACTION : DIMANCHE 21 AVRIL 2013

L'association MENINGITES FRANCE - Association Audrey soutenue par de nombreuses autres associations dont l'Association PETIT ANGE - Ensemble contre la méningite,  LANCE UN APPEL :

" Nous avons besoin de votre aide. Nous mettons en place, DIMANCHE 21 AVRIL 2013, une action pour inciter le gouvernement dans le cadre de la famille à légiférer sur le décès des enfants d'un accident ou d'une maladie, plus de 8000 chaque année en France.

Nous souhaitons que toutes personnes ou associations organisent un rassemblement ou une manifestation ce week-end du 21 avril et d'être munis d'une écharpe, d'un ballon ou d'un lilas blanc

Informer les journalistes locaux de votre manifestation pour sensibiliser les parlementaires et le gouvernement sur l'accompagnement des familles qui perdent un enfant.
 
Des textes de loi votés sont en cours depuis 2006 mais peine à aboutir, actuellement tout est supprimé aux parents le mois suivant.

Nous avons pu obtenir, dans la P.A.J.E., le maintien des prestations de trois mois en 2004.
 
DIFFUSER AU SENS LARGE CETTE INFORMATION et  et soyez nombreux à nous soutenir.
 
Nous envisageons de déposer un gerbe de lilas blancs dimanche 21 avril à l'Elysée avec d'autres associations."
 
Jimmy Voisine, Président de Méningites France.

 
E N S E M B L E   pour nous faire entendre ...

RENDEZ-VOUS AU MINISTERE DE LA SANTE

Rendez-vous au Ministère de la Santé PARIS

Partenaire avec MENINGITES France – Association Audrey, nous sommes allés au Ministère de la Santé pour déposer des projets dont un en collaboration avec la Direction Générale de la Santé (Sous-direction de la prévention des risques infectueux).
Cette réunion permet de renforcer notre collaboration et de faire participer nos antennes respectives. Nous vous donnerons quelques détails prochainement...

Nous tenons à rappeler que les méningites ce sont deux cas minimum par jour en France.

VISITE AU MINISTERE DE LA SANTE

Message de notre partenaire, l'association Méningites France.

Jimmy Voisine président de Méningites France – Association Audrey soutenu de l'association Viviane (Monaco) a eu un entretien, lundi 18 mars 2013, au cabinet de Mme Marisol Touraine – Ministre des affaires sociales et de la santé - à Paris.

Il a été déposé des propositions concernant les familles qui perdent un enfant d'accident ou de maladie.

Propositions : 

  • Déclaration automatique du décès de l'enfant
  • Prolongement de 3 mois des prestations familiales après le décès de l'enfant (Nous avons pu l'obtenir, dans la P.A.J.E. en 2004 qui s'arrête à l'âge de trois ans.)
  • Prolongement de l'arrêt de travail après un décès
  • Soutien financier aux familles selon l'endettement

Communiqué de presse ci-joint

AVRIL 2013

Collectif d'associations nationales, nous lançons un appel pour le samedi 20 avril en début d'après-midi pour bien sensibiliser les hommes politiques et l'opinion publique.

Nous déposons une gerbe de lilas blancs à l'Elysée.

Une action pour inciter le gouvernement dans le cadre de la famille à légiférer sur le décès des enfants d'un accident ou d'une maladie, plus de 8000 chaque année en France.
Nous avons eu un entretien lundi 18 mars au cabinet de Mme Touraine, Ministre de la Santé et nous avons déposé des propositions.

Nous souhaitons que toutes personnes ou associations organisent un rassemblement ou une manifestation ce week-end du 21 avril et d'être munis d'une écharpe, d'un ballon ou d'un lilas de couleur blanche.

Informer les journalistes locaux de votre manifestation pour sensibiliser les parlementaires et le gouvernement sur l'accompagnement des familles qui perdent un enfant.

ACTION POUR LES FAMILLES ENDEUILLEES

Nous lançons un appel.

Nous avons rendez-vous au cabinet du Ministère de la Santé dans les prochains jours pour que le gouvernement puisse prendre un engagement en reproduisant les actions de la Mairie d'Angers ville pilote au début des années 2000.

Nous sommes un collectif d'associations nationales.

Nous avons l'intention de déposer une gerbe de lilas blancs à l'Elysée pour bien sensibiliser les hommes politiques et l'opinion publique concernant les conditions désastreuses des familles que la loi impose quand nous perdons un enfant d'accident ou de maladie.

Diffuser au sens large cette information et soyez nombreux à nous soutenir.

En partenariat avec Méningites France

Antenne Petit Ange MONTPELLIER
visite au collège La sainte Famille 

L'Association Petit Ange Vendargues a été invitée par le collège La Sainte Famille le 21 décembre 2012, pour une matinée d'information et de prévention sur la méningite auprès des collégiens.
 
Accompagnée du docteur Gaël Guyon (spécialiste de la méningite, responsable des urgences pédiatrique et du servi ce des maladies infectieuses au chu Arnaud de Villeneuve à Montpellier) et de Aurélia (maman du petit ange Mathys décédé d'une méningite et active dans l'association), nous sommes intervenus auprès des classes de 5éme, 4éme et 3éme de 10h à 12h pour les informer , les sensibiliser sur la méningite qui n'est pas rare et qui touche encore trop d'enfants, d'adolescents, de famille aujourd'hui ( Qu'est ce c'est la méningite, les symptômes, les mesures à prendre, les vaccins…). 
 
Cette invitation est un projet qui a été élaboré par Mr Cassan Cyril, professeur de technologie au collège (sensibilisé tout particulièrement par la méningite) avec ses collègues professeurs, Mme Verneuil et Mr Michel pour sensibiliser leurs élèves à une cause caritative et humanitaire. En plus de notre intervention auprès des collégiens, un travail professeurs/collégiens a été mis en place au profit de l'Association Petit Ange :

Les élèves de 4éme Vauban de Mr Cassan ont vendu des gâteaux, des crêpes…

  • pendant 2 semaines aux intercours. Ils ont aussi vendus des badges, magnets, miroirs de l'association au public.
  • Les 5éme du Manoir de Mme Verneuil et les 3éme Sévigné de Mr Michel ont couru au stade Sabathé à Montpellier.

 
Toutes leurs interventions et leur travail a permis de récolter la somme de 555 euros.
 
Cette belle somme qui a été reversé à l'Association Petit Ange par le directeur de l'établissement Mr Bernon, ce qui va permettre d'aider des enfants, des adolescents et des familles touchées par la méningite et de continuer notre lutte contre cette terrible maladie.
 
L'association Petit Ange est très heureuse d'avoir pu véhiculer son message de prévention auprès des adolescents et nous remercions chaque élève des classes de 5éme, 4éme et 3éme pour son écoute, son implication, et son accueil.
 
Je tiens à remercier tout particulièrement le docteur Guyon pour son professionnalisme et sa pédagogie, sans qui cette intervention n'aurait pas été aussi complète.
 
Cette très belle matinée est positive et nous sommes très émus par tout le travail, l'implication et l'accueil chaleureux des professeurs et du directeur de l'établissement.

Nous vous remercions de tout cœur...TOUS ENSEMBLE CONTRE LA MENINGITE !
 
Nathalie Vidal Record
Responsable de l'antenne de Vendargues de l'Association Petit Ange

Décembre 2012

 jOURNEE         MONDIALE 
 24 AVRIL
 jOURNEE          NATIONALE 
1er samedi du mois d'octobre

Colloques
Conférences


Prévention Information

2018 


Conférence Mondiale

Singapour Asie 

Les 16 17 & 18 Mars
The Grand Singapore 
Mercure Roxy

Journée Nationale

Samedi 07 octobre 2017 

2016

Conférence 

Europe - Afrique 

 organisée par le CoMo 
(Confédération Mondiale de Lutte contre la Méningite)
les 7-8-9 ocotbre 2016 

BRUXELLES

2016

La Réunion Européenne

 organisée par le CoMo 
(Confédération Mondiale de Lutte contre la Méningite)
s'est tenue 
le 24 mai à BRUXELLES
au coeur du Parlement Européen.

Samedi 03 octobre 2015 

2015

La Conférence mondiale
 
organisée par le CoMo 
(Confédération Mondiale de Lutte contre la Méningite)
s'est tenue 
les 18-19-et 20 septembre 2015

SEATTLE - U.S.A

sous la Présidente de Bruce Langoulant (AUSTRALIE) à droite de l'image

2014

 compte-rendu du colloque organisé à l'occasion de la journée nationale contre la méningite  qui s'est tenu le 7 octobre 2014 dans les locaux de l' Institut Pasteur 
 sous le haut patronage du Ministère des Affaires Scoiales et de la Santé.

 Les séquelles des méningites 
handicaps, coûts, enjeux de la vaccination 

LIRE C.R

2013

Vous pouvez consulter le compte-rendu complet du colloque organisé à l'occasion de la journée nationale contre la méningite   qui s'est tenu le 8 octobre 2013 dans les locaux et sous le haut patronage du Ministère des Affaires Scoiales et de la Santé.

LA MENINGITE : Recherche, Information, Prévention

N'attendez pas d'être concernés pour vous informer...

Plus...

Café Citoyen
Prévention Information

2014

FAUT-IL SE CONTENTER DU STATU-QUO ?

CAFE SIR WINSTON 

A l'occasion de la semaine nationale contre la méningite, Patricia Merhant - Sorel, Présidente de l'association petit ange et Cécile Péchaire, Responsable de l'antenne de Bruxelles ont participé à un café citoyen organisé par l'agence NILE au Sir Winston à Paris.


Rencontres
Prévention Information

2014


RENCONTRE à PARIS
AU CAFE GRENADINE
 AVEC LES MAMANS BLOGUEUSES

Patricia Merhant-Sorel, Présidente de l'association petit ange et le Docteur Leroy du CHU de Rouen 
ont apporté des réponses précises et concrètes sur cette maladie parfois complexe qui fait peur.
 Pendant ce temps, nos enfants étaient absorbés par des animations ludiques avec Carine Lesaffre
(clowns-spectacles).



Exposition

Prévention Information

2015 


NICE
Exposition Photo 
Anne Geddes  
Campagne de sensibilisation

Protégeons nos enfants
Protégeons notre avenir

du 27 novembre au 
11 décembre 2015

Bibliothèque Raoul Mille
33 avenue Malaussena - Nice

2014

PARIS
Une campagne originale
et saisissante contre les méningites à méningocoque réalisée avec la grande photographe des enfants 

ANNE GEDDES 
 
 "Protégeons nos enfants Protégeons notre avenir "



ATTENTION !
La réunion information prévue
le 1er octobre à la falculté de médecine de l'hôpital Necker
a été  ANNULEE !!!!
(report de la date)