Les Communiqués de Presse

  " non, ça n'arrive pas qu'aux autres ! "  


"Je n'ai pas su reconnaître les signes de gravité de la méningite qui a emporté ma fille  Gwendoline  4 ans en janvier 2003. Aujourd'hui, je le pourrais parce que j'ai entendu des dizaines de parents me raconter leur histoire.

Elles ne se ressemblent guère et pourtant ... les symptômes n’arrivent pas tous dans le même ordre, même si au final, ils sont tous là. 

On pense d’abord à une rhinopharyngite,une bronchite, une grippe, une gastroentérite, des maladies fréquentes chez les petits.
On voit bien qu’il se passe quelque chose d’anormal, qu’il n’est pas comme d’habitude. Peut-être ai-je perdu du temps parce que je n’ai pas voulu paniquer. La fièvre ne tombe pas, malgré le paracétamol, mais on se dit qu’il agira plus tard. 

Et puis quand la maladie se déclare la nuit, on se rassure en se disant que l’enfant dort. Mais c’est une grosse erreur. Il faut se fier à son instinct et à partir de là, agir vite

Patricia Merhant-­Sorel,
Présidente de l’Association Petit Ange - Ensemble Contre La Méningite
Co-fondtrice du collectif Français
Ensemble Contre La Méningite

  " le 27 Novembre 2015 : conférence de presse à NICE  "  

Le 10 novembre 2015 

PROTEGEONS NOS ENFANTS, PROTEGEONS NOTRE AVENIR

Campagne de sensibilisation contre la méningite à méningocoque

Anne Geddes, photographe engagé, le collectif d'associations de patients "ensemble contre la méningite" avec le concours de la Fondation lenval

Vendredi 27 novembre 2015

Bibliothèque Raoul Mille

NICE

Intervention de Patricia Merhanr-Sorel Présidente de l'association petit ange

Ensemble contre la méningite



  " le 3 Octobre 2015 : Journée Nationale Contre la Méningite "  

Le 29 Septembre 2015

Message du 

collectif Ensemble contre la méningite 


journée nationale de lutte contre la méningite

  " La Méningite, c'est foudroyant mais on peut l'éviter "  

Le 16 avril 2015

Message du collectif Ensemble contre la méningite :
journée mondiale de lutte contre la méningite



  Colloque lors de la Semaine Nationale contre la méningite  

A l'occasion de la journée nationale contre la méningite, dans le cadre de la semaine nationale, les associations Petit Ange et Méningites France - association Audrey co-fondateurs du collectif ENSEMBLE CONTRE LA MENINGITE, organisent un colloque, sous le haut patronage du Ministère des Affaires Sociales et de la Santé et du Droit des Femmes en partenariat avec l' Institut Pasteur et la Direction Générale de la Santé.

" LES SEQUELLES DES MENINGITES : HANDICAPS, COUTS, ENJEUX DE LA VACCINATION"


Ce colloque se tiendra le mardi 7 octobre 2014 à 14 H
à l' Institut Pasteur
(Amphi du centre François Jacob 28 rue du Pr Roux - PARIS XVème).


Communiqué de presse à télécharger


  La méningite : A quel Coût ?  

Les séquelles de la méningite :
un coût élevé pour la collectivité et les familles 

Le 23 avril 2014

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre la méningite le 24 avril 2014, le collectif d’associations de patients « ensemble contre la méningite »  présentent les résultats de l’étude « la méningite à quel coût ? », 1ère étude française visant à mesurer et évaluer les coûts des séquelles graves de la méningite à méningocoque.

18 spéciafistes médecins français ont accepté de participer bénévolement à cette étude pharmaco-économique menée sur le modèle anglo-saxon de la Meningitis Research Foundation.
Deux cas d'enfants atteints de méningite grave ont été élaborés : 
- Paul, hospitalisé à l’âge de 6 ans et amputé des deux jambes
- Anna, ayant subi dès l’âge de 3 ans suite à une méningite grave, des complications cérébrales irréversibles.

Les résultats de cette étude ont été présentés à l’ISPOR (International Society For Pharmacoeconomics and Outcomes Research) fin 2013.
L’étude présente les coûts totaux et prend également en compte la part prise en charge par chaque acteur financeur en France, à savoir l’Assurance maladie, la famille du patient et/ou son assurance privée et les organismes publics.

L’étude a ainsi montré qu’un cas grave d’infection invasive à méningocoque avec :
 - Amputations des membres inférieurs et insuffisance rénale chronique peut coûter tout au long de la vie de la victime, jusqu’à 3,4 millions d’euros,
- Des séquelles neurologiques necessitant une institutionnalisation de la victime peut générer des coûts allant jusqu’à 4,6 millions.

« Enfin nous avons une validation économique reconnue de ce que nous imaginions au contact des familles dont les enfants sont porteurs de séquelles graves de méningite à méningocoque » énonce aujourd’hui Jimmy Voisine, président de Méningites France-Association Audrey et membre cofondateur avec l’association petit ange du collectif associatif « ensemble contre la méningite ».

En effet, cette étude montre qu’un cas type d’infection invasive à méningocoque avec amputations des membres inférieurs et insuffisance rénale chronique peut coûter tout au long de la vie de la victime, jusqu’à 3,4 millions d’euros et qu’un autre cas grave atteint de séquelles neurologiques nécessitant la mise en Institut spécialisé peut générer des coûts allant jusqu’à 4,6 millions d’euros.
Par ailleurs, selon les cas étudiés, entre 100 et 400 000 euros pour toute une vie restent à la charge des familles ou de leurs assurances privées.

Ces chiffres soulignent une nouvelle fois la nécessité de tout faire pour lutter contre cette maladie, potentiellement dévastatrice. Il faut poursuivre les efforts d’information et de prévention, en encourageant notamment la vaccination.

Nous appelons aussi les Pouvoirs Publics à une meilleure prise en charge des familles : n’oublions pas que plusieurs personnes en France sont concernées par les méningites, tous les jours.

L’étude complète est disponible en téléchargement sur : www.ensemblecontrelameningite.fr

Pour en savoir plus sur la Journée mondiale du 24 avril 2014 http://www.comomeningitis.org/


Ensemble contre la méningite réunit les associations de lutte contre la méningite en France. Elles s’unissent dans leur combat pour apporter un soutien aux familles, sensibiliser le public et les professionnels de santé, aider à promouvoir l’information et encourager la prévention par la vaccination.
Certaines ont une ambition locale, d’autres régionale ou nationale, d’autres encore s’attachent à préserver la mémoire d’un malade. Il fallait offrir aux associations un espace qui les représente dans leur diversité et dans la dynamique de leur combat.


Contact Presse :
Anne de Boismenu – Savoir-Faire & Cie – 06 11 70 55 03 annedeboismenu@orange.fr
Patricia Merhant-Sorel - association petit ange - associationpetitange@orange.fr
www.ensemblecontrelameningite.fr

 Le Royaune-Uni annonce la vaccination contre la méningite B 

Le 24 mars 2014

Les associations réclament une décision similaire en France.


Les associations de patients françaises réunies dans le mouvement « Ensemble contre la méningite » saluent la décision des autorités anglaises d’inclure dans  leur calendrier vaccinal le nouveau vaccin BEXSERO contre la méningite B1.
Elles appellent à une prise de décision similaire de la part des autorités françaises à qui elles demandent de réévaluer les recommandations de vaccination très limitées émises à la fin de l’année 2013.
Les associations réclament la recommandation de la vaccination partout en France et son remboursement pour toutes les familles.


La méningite à méningocoque est une urgence absolue.
C’est une maladie qui peut être foudroyante et qui touche le plus souvent des enfants sans facteur de risque particulier. Elle peut parfois tuer en 24 heures.
La mortalité est de 10% et 1 survivant sur 5 souffrira de séquelles invalidantes à vie.

L’actualité récente l’a encore malheureusement rappelé. La région PACA a enregistré 15 cas de méningite à méningocoque dont 4 mortels depuis le début de l’année. Un adolescent de 12 ans a encore été touché le 11 mars dernier à Nice. Un nouveau décès a été observé récemment en Seine-Saint-Denis. Autant de drames pour les familles qui pourraient être évités. !

De plus en plus de personnes s’interrogent ?

« Ensemble contre la méningite » réunit les associations de lutte contre la méningite en France. Elles s’unissent dans leur combat pour apporter un soutien aux familles, sensibiliser le public et les professionnels de santé, aider à promouvoir l’information et encourager la prévention par la vaccination.

Pour en savoir plus www.ensemblecontrelameningite.fr

Contacts :
Patricia Merhant-Sorel - association petit ange - associationpetitange@orange.fr
Anne de Boismenu – Savoir-Faire & Cie - annedeboismenu@orange.fr


 Méningite foudroyante 
trois morts en un week-end à Nice

Paris, le 27 février 2013 

3 décès dans la région de Nice par méningite foudroyante, survenus de façon imprévisible, cette semaine.

Les associations contre la méningite rappellent que les décès liés aux infections invasives à méningocoque (méningite ou septicémie souvent foudroyante) ont un taux in comprimable depuis des années. Tout enfant qui survit est aussi potentiellement exposé à de graves séquelles malgré la rapidité du diagnostic et d’un traitement adapté.

La bactérie à l’origine de la méningite à méningocoque de sérogroupe B n’a pas de frontière géographique et frappe partout en France.

Alors que la vaccination est recommandée face à des cas groupés, il faut rappeler que cette vaccination existe pour protéger la population. Face à cette situation, il existe des vaccins.

Le vaccin conjugué contre le méningocoque C, qui a eu son Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) européenne en 1999 et qui est recommandé en France depuis le 26 juin 2009 (avis du Haut Conseil de la Santé Publique, séances des 24 avril et 26 juin 2009 (www.hcsp.fr).

Et récemment, un vaccin contre le méningocoque de sérogroupe B a obtenu une AMM européenne le 14 janvier 2013. En France, le 25 octobre dernier, le Haut Conseil de la Santé Publique a publié une recommandation concernant les indications actuelles précises (pour les personnes présentant un risque élevé de contracter une infection invasive à méningocoques et lors d’épidémies locales) de la vaccination contre la méningite à méningocoque de sérogroupe B.  http://www.hcsp.fr/Explore.cgi/avisrapportsdomaine?clefr=373


Le collectif des associations de patients réunies sous la bannière « ensemble contre la méningite » se réjouit de la mise à disposition du premier vaccin offrant une protection large contre la méningite B. Les associations saluent la décision des autorités d’encourager et de recommander la vaccination contre la méningite B pour les populations les plus exposées. En effet, la méningite est une urgence absolue, c’est pourquoi Méningites France – Association Audrey et l'Association Petit Ange s’engagent dans un combat contre cette maladie grave et insistent sur la nécessité d’améliorer la couverture vaccinale ainsi que sur la formation des professionnels de santé et l’information du grand public.

Ensemble contre la méningite est un portail d'information qui réunit des associations de lutte contre la méningite en France, un espace qui les représente dans leur diversité et dans la dynamique de leur combat contre les méningites. Il a pour objectif d’apporter un soutien aux familles, de sensibiliser le public et les professionnels de santé sur les méningites et d’aider à promouvoir l’information et encourager la prévention par la vaccination de cette pathologie.

Pour en savoir plus:  www.ensemblecontrelameningite.fr

Contact : Anne de Boismenu – Savoir-Faire & Cie
06 11 70 55 03
annedeboismenu@orange.fr  
ou associationpetitange@orange.fr

Le premier Vaccin contre la Méningite B  enfin Disponible...

Paris, le 12 décembre 2013

Nouveau vaccin méningite B :
Nous demandons un remboursement pour toutes les familles


Le Haut Conseil de la Santé Publique a publié une recommandation concernant la vaccination
contre la méningite B, le11 décembre 2013.
L'association Petit Ange, Membre du collectif d' associations de patients réunies sous la bannière « ensemble contre la méningite », nous réjouissons de la mise à disposition du premier vaccin offrant une protection large contre la méningite B et demandons son remboursement pour l’ensemble des familles qui souhaiteraient faire vacciner leurs enfants.
Nous saluons la décision des autorités d’encourager et de recommander la vaccination contre la méningite B pour les populations les plus exposées.
Nous rappellons néanmoins que la bactérie à l’origine de la méningite B n’a pas de frontière
géographique et frappe partout en France. Tout enfant est ainsi potentiellement exposé à de
graves séquelles pouvant aller jusqu’au décès.
Dans ce contexte, nous nous inquiètons qu’une absence de remboursement limite l’accès
du vaccin à certaines familles, source d’inégalités.
Nous réclamons donc la prise en charge par l’Assurance Maladie du nouveau vaccin
contre la méningite B
(comme c’est le cas pour le vaccin contre la méningite C) pour toutes les
familles qui souhaiteraient protéger leurs enfants.


Association Petit Ange membre du collectif Ensemble Contre La Méningite  et du CoMo 
Confédération Mondiale sur les Méningites


Ensemble contre la Méningite est un portail d'information qui réunit un collectif d’associations de lutte contre la méningite en France, un espace qui les représente dans leur diversité
et dans la dynamique de leurs actions. Il a pour objectif d’apporter un soutien aux familles, de sensibiliser le public et les professionnels de santé sur les méningites, d’aider à promouvoir 
l’information et encourager la prévention par la vaccination.   



Contact :
Anne de Boismenu
Savoir-Faire & Cie -  06 11 70 55 03
annedeboismenu@orange.fr





Plus...